Film, Les artisans de l’atelier

Affiche-lesartisansatelier.inddLes artisans de l’atelier propose une incursion dans le quotidien d’un établissement singulier aux ouvriers aussi vaillants que colorés. Meilleure œuvre acadienne moyen ou long métrage – Prix La Vague Léonard-Forest, Festival international du cinéma francophone en Acadie 2018 (FICFA).

Depuis plus de trente-cinq ans, dans le village de Memramcook, au Nouveau-Brunswick, l’atelier L’Artisan embauche des travailleurs ayant une déficience intellectuelle. Employés à temps plein, ceux-ci créent différents objets décoratifs, travaillent le bois, concoctent des petits plats, déchiquettent le papier, et trient bouteilles, cannettes et matériaux destinés au recyclage. Surtout, ces adultes y trouvent un cadre social et un lieu d’épanouissement. Avec Les artisans de l’atelier, le cinéaste Daniel Léger (Un dimanche à 105 ans, Les inséparables) nous invite, avec la sensibilité qu’on lui connaît, à explorer un petit trésor d’humanité bien caché.

En cette ère où la performance et le rendement sont rois et maîtres, à L’Artisan, au contraire, chacun travaille à un rythme qui lui est propre. Tout le monde y a sa place, sa spécialité et son importance. Narré par Jean, « le plus beau puis le handyman » du groupe, le film témoigne de la valeur inestimable d’un tel lieu d’intégration sociale. De sa voix de conteur, Jean manifeste la fierté de bâtir de ses propres mains des objets du quotidien « from scratch », d’apporter sa contribution à la communauté et de faire partie d’une équipe ; une équipe solidaire, bienveillante et complice, découvrira-t-on au fil des jours.

Daniel Léger a réalisé deux films avec l’ONF. Un dimanche à 105 ans a été visionné plus d’un million de fois sur le site web de l’institution et a remporté plusieurs prix dans des festivals, dont celui du meilleur court métrage canadien au Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA). Les inséparables s’est entre autres fait remarquer au Festival international du film documentaire d’Amsterdam. En 2014, Daniel Léger a reçu le Prix de l’artiste de l’année en arts médiatiques au gala des Éloizes en plus d’obtenir une nomination aux prix Gémeaux dans la catégorie Documentaire social.